[scripts]Array
(
    [0] => wpgmza-pro-gutenberg
    [1] => addtoany
    [2] => cf7mls
    [3] => contact-form-7
    [4] => cookie-law-info
    [5] => kpmg-events
    [6] => jquery
    [7] => tp-tools
    [8] => revmin
    [9] => wpgmza_gold_legacy_marker_offset_support
    [10] => wpgmza-gold-marker-clusterer
    [11] => wpgmza-gold-marker-cluster
    [12] => wpgmza-gold-marker-cluster-icon
    [13] => wpgmza-gold-google-marker-cluster-icon
    [14] => wpgmza-gold-ol-marker-cluster-icon
    [15] => miniorange-api-authentication
    [16] => wpgmza-live-tracker
    [17] => kpmg-jquery-detector
    [18] => kpmg-jquery-autocomplete
    [19] => kpmg-script-main
    [20] => kpmg-script-single-mag
    [21] => kpmg-script-core
    [22] => kpmg-script-recaptcha
    [23] => comment-reply
)
[dequeue_scripts_excluded]Array
(
    [0] => cookie-law-info
    [1] => jquery
    [2] => kpmg-script-main
    [3] => addtoany
    [4] => kpmg-jquery-detector
    [5] => kpmg-jquery-autocomplete
    [6] => kpmg-script-single-mag
    [7] => kpmg-script-core
    [8] => kpmg-script-recaptcha
)
kpmg-pulseÊtre rappelé
kpmg-pulseDevis gratuit
Date de publication : 03/02/2020
Date de mise à jour : 03/02/2020
KPMG Juridique

Les titulaires de bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et de bénéfices non commerciaux (BNC) qui sont contraints de prendre leur repas sur leur lieu d’exercice de l’activité, en raison de la distance qui sépare celui-ci de leur domicile, peuvent déduire de leur résultat imposable les frais supplémentaires de repas. Ces frais correspondent à la fraction de la dépense qui excède le montant d’un repas pris à domicile, montant évalué forfaitairement par l’administration fiscale à 4,90 € TTC pour 2020. Mais attention, la dépense engagée ne doit pas être excessive. Elle ne doit ainsi pas dépasser, selon l’administration, pour 2020, 19 € TTC. En conséquence, le montant déduit par repas ne peut pas excéder 14,10 € TTC (soit 19 € – 4,90 €). La fraction qui excède ce montant peut néanmoins être admise en déduction si l’exploitant justifie de circonstances exceptionnelles, notamment en l’absence de possibilités de restauration à moindre coût à proximité du lieu d’exercice de l’activité.

À savoir : pour être déductibles, les frais supplémentaires de repas doivent être justifiés. En outre, l’éloignement entre le lieu d’exercice de l’activité et le domicile doit être considéré comme normal par l’administration au regard de divers critères (configuration des agglomérations, nature de l’activité de l’entreprise, implantation de la clientèle…) et ne pas résulter de la seule volonté de l’exploitant.

BOI-BNC, actualité du 29 janvier 2020
LinkedInFacebookTelegramTwitterWhatsAppSMSEmail
En savoir plus
Retrouvez toutes nos actualités en vous abonnant à notre magazine
kpmg-pulse
kpmg-pulseJuridique

Le développement du télétravail a mis en lumière la mauvaise couverture Wi-Fi de certains…

kpmg-pulse
kpmg-pulseJuridique

Parce qu’elle est porteuse d’innovations de rupture pour de nombreux secteurs clés de l’économie,…

kpmg-pulse
kpmg-pulseJuridique

La durée d’un examen de situation fiscale personnelle (ESFP) peut être prorogée des délais…

kpmg-pulse

Un partenaire conseil dédié

Proche de vous avec

200 bureaux en France

Votre espace client pour gérer

votre entreprise

Un seul numéro pour nous

joindre 09 73 73 3000

Retrouvez le bureau KPMG Pulse le plus proche de chez vous.

Rencontrons-nous

voir la carte du réseau

Bienvenue chez KPMG Pulse

Nouveau confinement : nos horaires sont susceptibles d’évoluer. Pour organiser votre accueil dans les meilleures conditions, pensez à nous contacter avant tout déplacement.

Addresse Adresse
Horaires Horaires
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi